Le collectif

Benoît Frech
Ingénieur son

De la voix-off au reportage TV, documentaire radio ou tv, captation musicale, téléfilm, court- moyen- long-métrage.

Benoît est plasticien sonore, fort de multiples casquettes techniques et
artistiques dans l’audio analogique et numérique. Il tend à resituer le sens de l’ouïe comme au centre de la perception de soi dans notre environnement macro- et microscopique.

 

https://lesonfaconne.wordpress.com/
https://soundcloud.com/user-250473466/tracks

Diplomé en graphisme et Beaux- arts. Son travail explore l’interdépendance de toute vie et le lien entre l’humanité et la nature. Profondément touchée par la beauté et la symétrie du monde végétal, les plantes servent souvent de point de départ pour son travail.

La composition organise les sujets en forme d’insectes, d’animaux, de géométrie sacrée. Ses collages végétaux deviennent pochoirs pour l’impression et pour un travail avec des matériaux photosensibles. 

Très soucieuses des conditions environnementales naturelles, l’artiste invite l’observateur à contempler la perfection et la fragilité de l’équilibre naturel. 


https://www.instagram.com/eva_hermes/

Vidéaste

Florian filme le quotidien de ses semblables, en France comme à l’étranger, en pratiquant une démarche qui l’oblige à renouveler constamment sa curiosité, à développer une approche respectueuse et empathique de l’autre. Nourrir le travail précis du récit en images et en sons est devenu pour lui la meilleure façon de sublimer « la rencontre », d’écarter les peurs et d’être toujours en quête d’invisible. Diplômé en Master de Géographie & Images (Paris Sorbonne) et d’Anthropologie Visuelle (Paris Nanterre) complété par l’Atelier Documentaire de La Fémis, Florian réalise des films depuis 2002.


http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_liste_generique/C_67188_F

Créatrice de produits cosmétiques naturels, maitre-savonnier, créatrice de vêtements et d’accessoires, écrivain, photographe. 

Olga cultive l’amour vers les matières naturelles depuis son enfance, travaille avec de l’alpaga, du lin, de la soie, du cuir pour fabriquer des collections authentiques et intemporelles. Elle crée également des savons naturels et d’autres produits cosmétiques éco-responsables. 

 Vivre simplement, en harmonie avec la nature, apprécier les choses qu’elle nous donne tout en respectant l’environnement dans lequel l’on évolue. Ouvrir grand les yeux sur la beauté du monde, observer, apprendre et tisser notre propre histoire. 

 

https://www.instagram.com/naturalmemories/

Sensible à l’art, au dessin, l’association des couleurs, elle aime le beau, l’esthétisme, l’harmonie. Pour elle, jouer avec les couleurs, les tendances, les styles est une source inépuisable de créations et d’amusement. Engagée éthiquement dans le développement durable, elle offre une seconde vie aux meubles anciens en les préservant et les sublimant pour qu’ils trouvent une place dans nos intérieurs. Elle travaille avec des produits à faible impact et toujours dans un souci de respect de la nature.

 

https://www.atelier-ozalie.com/

https://www.instagram.com/atelierozalie/

Ses univers théâtraux sont résolument contemporains et emprunts de burlesque. Animée par la volonté d’inspirer un futur plus respectueux du vivant et de la planète, ses travaux sont imprégnés de désirs d’émancipation, de liberté, de réconciliation avec les ancêtres et la lignée.
Hélène a à coeur de partager ses chemins artistiques et d’accompagner les personnes dans l’expression d’elles-mêmes et de leur créativité.

 

https://www.helenemarquer.fr/
https://www.instagram.com/helenemarquer_art/

Olga Millet
Plasticienne

Olga Millet, créatrice du grenier aux merveilles est une artiste plasticienne autodidacte multi matières inventant un monde au gré de ses inspirations. De contes et légendes revisitée en découvertes magiques, c’est tout un univers qui se découvre sous vos yeux.

https://www.instagram.com/le_grenier_aux_merveilles/

https://www.instagram.com/treasure_and_wonders/

 

Née en 1983 à Genève et diplômée des Beaux-Arts de Dijon en 2011, Melody se démarque par un parcours atypique en ayant également suivi les enseignements des écoles d’arts de Lyon et Cergy. Elle explore une pratique gestuelle abstraite hybride à mi-chemin entre la trace et l’effacement. Depuis 2010, le monotype occupe une place prépondérante dans sa démarche. Cette technique d’impression consiste à exécuter un tirage unique et instantané, qu’elle s’approprie par des notions de légèreté, de fluidité, d’aléatoire et d’effet de surprise. Ses recherches ont toujours été guidées par le besoin de représenter une certaine profondeur par un minimum de matière.

 

https://melodyraulin.com/

https://www.instagram.com/melody_raulin/